Sida : le dépistage généralisé n'est pas efficace

le
0
Une étude montre qu'il serait préférable de concentrer les efforts de dépistage sur les populations à risque.

En 2010, le ministère de la Santé, le Conseil national du sida et la Haute autorité de santé avaient fait des recommandations afin que toute personne recourant à un médecin se voie proposer régulièrement un test de dépistage du sida, dans l'objectif d'identifier et de traiter tous les patients contaminés sans le savoir. Or, une enquête réalisée sous l'égide du professeur Anne-Claude Crémieux (Hôpital Raymond-Poincaré, Garches) vient de conclure que le dépistage généralisé du sida ne servirait pas à grand-chose et serait très coûteux.

Ce travail, réalisé à l'initiative de l'Agence nationale de recherche et de lutte contre le sida (ANRS), du Sidaction, avec les urgentistes d'Ile-de-France, met en évidence les limites de cette stratégie. Pour les auteurs de l'enquête, publiée mardi sur le site de la revue Archives of Internal Medicine, il serait plus rentable de s'intéresser davantage aux groupes les plus à risques (homosexuels masculins et personnes origi

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant