Si les personnages de Lost étaient des footballeurs...

le
0
Si les personnages de Lost étaient des footballeurs...
Si les personnages de Lost étaient des footballeurs...

Avec sa trame aussi compliquée qu'un tableau noir d'Arrigo Sacchi, Lost a fait turbiner nos méninges pendant de longs soirs d'été à la fin des années 2000. Un ours polaire dans la jungle, sérieux ? Et le projet Dharma, c'est quoi ? Et puis, c'est qui ce Jacob ? Et si les footballeurs étaient sur l'île, hein ?

Jack Shepard Les œuvres de JJ Abrams, parfois, c'est un peu la symbolique pour les nuls. Dans Lost, le leading role s'appelle Jack Shepard, un patronyme qui renvoie immédiatement au mot sheperd (" le berger " en anglais). Peu étonnant donc de voir, dès les premiers épisodes de la série, le personnage interprété par Matthew Fox guider les survivants du vol Oceanic Airlines n°815 sur l'île déserte où ils ont échoué. Un peu à son insu, d'ailleurs, lui qui refuse moralement ce statut de meneur, tandis qu'il s'attache à faire régner l'ordre et le calme entre les survivants. Puis, au fil des saisons, Jack Shepard montre rapidement tous les signes du complexe du Messie, rongé par son incapacité à sauver tous ceux qui périssent sur l'île. Mais non, Jack Shepard n'est pas Lionel Messi. Ça aurait été trop simple. Plutôt la paire Thiago Silva-David Luiz. Comme si les deux joueurs du PSG, parfois associés en défense centrale en club comme en sélection nationale, étaient en réalité les deux facettes d'une seule et même personne en proie à un constant dilemme. D'un côté, un capitaine dont les épaules peuvent sembler parfois trop fragiles pour supporter le poids des responsabilités. De l'autre, un footballeur qui ressent le besoin fréquent d'apparaître comme le sauveur de son équipe tout en restant simple joueur. Et puis, on ne va pas se mentir : les trois pleurent beaucoup trop souvent.


James " Sawyer " Ford Sawyer, c'est le lonesome cowboy. Celui qui chourre le porno et le whisky dans l'avion pour pouvoir ensuite le troquer avec ses collègues survivants. Celui qui va envoyer tous les autres se faire foutre avec beaucoup de cynisme quand il ne leur donne pas des surnoms affreux. Celui qui souffre d'un gros narcissisme, aussi, avant de décider de se sacrifier pour les autres. En fait, Sawyer c'est ce personnage que tu adores détester, dont tu trouves le vice aussi fourbe que cool et qui parfois efface son ardoise avec des gestes de grande classe. Comme Luis Suárez. La tête de rongeur en moins.






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant