Si les morceaux de 2Pac étaient des footballeurs

le
0
Si les morceaux de 2Pac étaient des footballeurs
Si les morceaux de 2Pac étaient des footballeurs

Alors que ce– septembre 2016 nous rappelle que Tupac Shakur a quitté ce bas monde il y a vingt ans jour pour jour, ses chansons, elles, demeurent des bouts d'histoire que l'on se raconte avec un plaisir intact. Pour certaines d'entre elles, il est même difficile de ne pas les rapprocher du destin de quelques footballeurs…

"Only God Can Judge Me"


Présente sur le quatrième album solo de 2Pac, All Eyez On Me, sorti en 1996, "Only God Can Judge Me" est de ces titres qui ont marqué l'histoire du hip-hop. Grâce à un instrumental hautement G-funk, tout d'abord, mais aussi à un titre à entendre comme un slogan et des propos adressés à tous ses détracteurs : "Recompose tes pensées, ne te laisse pas endoctriner dans les mensonges / Parce que les médias nous jouent plein de mauvais tours / Il n'y a que Dieu qui peut me juger..." Si on extrapole un peu – ses problèmes n'ont rien avoir avec ceux de 2Pac : il n'a pas été accusé de viol et n'a pas eu à digérer cinq bastos dans le buffet –, "Only God Can Judge Me", c'est un peu Cavani qui subit les critiques depuis plus de deux ans, quand bien même les statistiques ne lui sont pas défavorables. Dans le dernier numéro de So Foot, l'Uruguayen tentait ainsi de se défendre : "Celui qui ne tire pas ne rate pas ! C'est comme ça dans la vie : on voit toujours le négatif, jamais le positif !"

Youtube


"Dear Mama"


Avec Me Against The World, troisième album solo publié en 1995, quelques mois après celui du collectif Thug Life, 2Pac entre dans une nouvelle dimension. Les scandales se font de plus en plus intenses, mais la reconnaissance critique et publique se veut de plus en plus marquée. Plus que jamais, les paroles prennent une orientation mélancolique, intimiste, presque dépressive. Mais au milieu de toute cette déprime trône un titre, un de ces…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com