Si les joueurs de foot étaient des légendes du rap

le
0
Si les joueurs de foot étaient des légendes du rap
Si les joueurs de foot étaient des légendes du rap

La plupart des joueurs de foot en activité n'étaient pas en âge de les écouter lorsque ces mastodontes étaient au top du hip-hop. Pourtant, les analogies sont bien là. Article garanti sans trap.

Rakim


Demandez à n'importe quel rappeur quel est le meilleur MC de l'histoire du hip-hop. La réponse claquera comme un scratch éxécuté sur un disque rayé : Rakim. Une énigme pour la jeune génération, qui n'ose pas contredire l'ancienne école, sans savoir grand-chose de la légende. Il faut dire qu'en dehors d'un album sorti en 2009, que tout le monde a poliment passé sous silence, l'homme qui a inventé le flow n'a rien sorti de sérieux depuis 1999. Du coup, tout le monde admet que personne ne l'a surpassé, sans vraiment avoir de moyens de le vérifier. Oui, comme Pelé.

Ice Cube


L'homme de South Central a commencé sa carrière AK-47 à la main, et biatch sur la banquette arrière, au sein de NWA, un groupe interdit d'antennes à la fin des années 80, tant les lyrics étaient hardcore. Mais il est loin, le temps où le glaçon hurlait "Fuck the police" en compagnie d'Eazy-E et Dr. Dré. Aujourd'hui, le Californien ravit les soccer-moms en faisant le pitre dans des comédies familiales. À tel point que son prochain film, Chrome and Paint, sera produit par Disney. Une trajectoire qui fait forcément penser à celle de Pepe, l'ancien boucher madrilène, qui n'a plus connu les joies de l'expulsion en club depuis décembre 2011.

Big Pun


Premier rappeur latino à choper un disque de platine, Big Punisher possède un autre record à son actif : celui de MC le plus lourd, au sens littéral du terme. 317 kg que son cœur a arrêté de supporter ce jour de février 2000, s'arrêtant de battre alors que son proprio n'avait que 28 ans. Une hygiène de vie déplorable qui aura également eu raison de George Best, abattu par l'alcool à 59 ans. Premier Gallois à obtenir un Ballon d'or après une première partie de carrière impeccable à Manchester United, "le cinquième Beatles" s'est ensuite perdu dans des clubs de seconde zone, indignes de son talent. Un peu comme quand Big Pun cachetonnait en apparaissant sur l'album de Jennifer Lopez.

EPMD


Erick and Parrish Making Dollars ont un vécu tourmenté. Le duo mythique de New-York s'est séparé deux fois, avant de se retrouver à chaque fois. Un peu comme ce couple qui s'accorde des pauses pour mieux se redécouvrir. À l'image de Luís Figo et…







Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant