Si les footballeurs étaient des chansons de Renaud - Épisode 2

le
0
Si les footballeurs étaient des chansons de Renaud - Épisode 2
Si les footballeurs étaient des chansons de Renaud - Épisode 2

Suite à son arrivée à Lorient, Lorient Pape Abdou Paye a choisi d'entonner Mistral Gagnant de Renaud lors de l'habituel bizutage. Preuve que, si l'auteur de J'ai raté Téléfoot ne porte pas dans son cœur les footballeurs et les sportifs en général, l'inverse n'est pas forcément vrai. Et certaines de ses œuvres, qu'elles soient cocasses ou subversives, font étrangement penser à de célèbres acteurs du ballon rond.

Société, tu m'auras pas !

LA chanson antisystème par excellence. Avec sa voix criarde et ses punchlines bien senties, le foulard rouge démonte une société égoïste, injuste et corrompue, tout en affirmant que lui, l'insoumis, restera un artiste contestataire et qu'il ne tombera pas dans ces vices immoraux. Cet esprit de révolte totale rejoint évidemment celui d'Éric Cantona, rebelle parmi les rebelles, qui a fait de son insubordination une marque de fabrique. Éric the King tire souvent le premier, vise toujours au bon endroit, crie sur tous les toits. Comme cette fois où il appelle à boycotter les banques : " S'il y a vingt millions de personnes qui retirent leur argent, le système s'écroule." On pourra quand même objecter aux deux bonshommes d'être aussi tombé dans l'argent facile : l'un possède un sacré contrat avec Nike, la marque capitaliste par excellence, et l'autre a terminé par des albums boostés à la grosse couverture médiatique.

Mistral gagnant

Mistral gagnant raconte la nostalgie des souvenirs passés, la mélancolie du temps qui passe et devient insaisissable, perdue pour toujours dans les limbes de notre mémoire. Mistral gagnant, c'est l'histoire de Juan Román Riquelme, un artiste qui appartient au football d'une époque révolue, et évoque le temps où l'on pouvait compter sur ces enganche à l'ancienne, tête levée, technique soyeuse, immobiles au centre du terrain pour mener le jeu de leur équipe. Les petits ponts et les caviars distribués par Riquelme sont les caramels à un franc et les roudoudous qu'évoque Renaud dans sa chanson, le Mistral gagnant étant la confiserie de son enfance. Une époque à jamais perdue ? Peut-être, mais "il faut aimer la vie, et l'aimer même si le temps est assassin ".

Le déserteur

"Monsieur le président, je suis un déserteur / De ton armée de glands / De ton troupeau de branleurs / Y z'auront pas ma peau / Touch'ront pas à mes cheveux." Version remasterisée de la chanson de Boris Vian,…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant