Si les chansons des Beatles étaient des joueurs de football - Partie 2

le
0
Si les chansons des Beatles étaient des joueurs de football - Partie 2
Si les chansons des Beatles étaient des joueurs de football - Partie 2

Des pubs de Liverpool jusqu'aux platines des foyers du monde entier, ils ont marqué l'histoire de musique en seulement dix ans. Les années 1960 leur disent encore merci, tout comme toutes celles qui ont suivi. Véritables génies artistiques et icônes pop par excellence, les Beatles continueront à traverser les âges des décennies durant. Et leur discographie continuera à nous faire penser à des joueurs de football.

Si les chansons des Beatles étaient des joueurs de football, partie 1

Not a second time


Présente sur le second album studio des Beatles, sorti en 1963, Not a second time est un titre composé exclusivement par John Lennon. Comme il le confessera lui même, il s'agit d'une tentative de créer un titre musicalement proche de ceux de Smokey Robinson, chanteur américain de Rythm' and Blues (le vrai R'n'B) et de soul. S'il s'agit musicalement d'un morceau riche et complexe, les paroles sont elles on ne peut plus simple : un amoureux blessé une première fois par sa copine lui fait comprendre qu'il ne souhaite pas la voir revenir dans sa vie. " You hurt me then, you're back again. No, no, no, not a second time. " Toutefois, la chanson ne précise pas si le couple finit, ou non, par se remettre ensemble. Si on extrapole un peu, Not a second time, c'est Florian Thauvin qui revient à Marseille après son exil raté à Newcastle. Au moment de voir revenir leur ancien joueur, les supporters se mettent à chanter : " You know you made me cry I see no use in wondering why I cry for you, yeah. " Ça aurait tout de même été plus poétique de chanter que de l'agresser à la sortie du Vélodrome.

Youtube

Can't buy me love


Avec A Hard Day's Night, troisième album du groupe, paru le 10 juillet 1964, les Beatles entrent dans une nouvelle dimension. Les premiers changements musicaux s'opèrent et les paroles prennent petit à petit des significations plus particulières. Interrogé sur le sens caché des paroles de Can't buy me love, Paul McCartney ne met qu'une limite : la chanson ne parle en aucun cas de prostitution. En réalité, bien que la chanson soit ouverte à interprétation, elle semble simplement dire que le véritable amour ne s'achète pas avec des biens matériels, aussi chers et brillants soient-ils : " Say you don't need no diamond ring and I'll be satisfied. Tell me that you want the kind of thing that money just can't buy. " Et des footballeurs qui ont refusé des offres ahurissantes pour rester…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant