Si la mère Michel retrouvait son chat avec Twitter ou Facebook?

le
0
Si la mère Michel retrouvait son chat avec Twitter ou Facebook?
Si la mère Michel retrouvait son chat avec Twitter ou Facebook?

Plus besoin du Père Lustucru aujourd'hui pour que la Mère Michel retrouve son chat si elle a un compte Twitter ou Facebook. Y publier un message est devenu le premier réflexe de certains internautes lorsque Minou ou Médor s'est égaré.Depuis quelques années, de nombreuses histoires fleurissent, contant le "ouf" de soulagement de propriétaires éplorés ayant récupéré l'objet de leur affection grâce aux réseaux sociaux.L'une des plus célèbres vient d'Irlande. La compagnie ferroviaire @irishrail a tweeté le 4 juillet 2012 la photo d'un chien: "Chien perdu! Il a embarqué à Kilcock à 06h49 ce matin, et veille sur lui actuellement à la gare de Pearse. Merci de retweeter".Rediffusé plus de 500 fois, il parvient 32 minutes après à Deirdre Anglin (@deirdreca), habitante d'un village à 30km de Dublin, qui répond aussitôt : "C'est mon chien ! J'appelle la station". Une heure plus tard, @Irishrail publie une photo de Deirdre et du chien réunis.Alors, efficace Twitter? Joan Tilouine, journaliste qui s'est penché sur le réseau social et ses applications, y croit: "Il y a une force de la foule ou de la masse qui va se mobiliser pour retrouver un chat ou un vélo. Twitter, c'est une espèce de grande chambre dans laquelle il y a plein de petits placards: une rue, un quartier, une ville, un pays finalement. On se rend compte qu'il y a une possibilité de faire un écho à un message".Quid de l'affiche de Félix sur le poteau ? "Je pense que c'est fini", tranche-t-il. Pour lui, Twitter pourrait être utilisé, par exemple "si la Société protectrice des animaux (SPA) mettait un hashtag (ndlr: un mot-clé avec un dièse qui permet d'isoler un sujet) SPA + ville" avec une photo de l'animal.De nombreux exemples, comme celui de Jody Rosen, critique au New York Magazine qui a retrouvé grâce à Twitter son vélo volé dans les rues de Brooklyn, plaident pour le réseau social.Mais pour Reha Hutin, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant