«Si Hollande l'avait dit, le climat de la campagne aurait été bien plus pesant»

le
4
INTERVIEW - Pour Bastien Millot, directeur de l'agence de communication Bygmalion, la décision du président de ne pas révéler en février 2011 son opération de la prostate était justifiée.

LE FIGARO - La polémique monte autour de l'opération de la prostate subie par François Hollande en février 2011. A-t-il eu raison de ne pas révéler cette intervention?

Bastien MILLOT - À l'époque, François Hollande n'avait pas encore déclaré sa candidature à la primaire socialiste et il n'était pas en pôle position dans les sondages. C'était encore Dominique Strauss-Kahn qui faisait figure de grand favori. Il s'est fait opérer de la prostate en tant que député de la Corrèze et ancien premier secrétaire du PS. Le choix de garder secrète cette intervention est donc avant tout le fruit de ce statut. C'est une décision toute à fait rationnelle. Et ce d'autant plus, qu'à partir du moment où naissent des soupçons sur une éventuelle maladi...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1625665 le mercredi 4 déc 2013 à 15:18

    Il va demander que le Viagra soit remboursé par la sécu alors!

  • Urfee le mercredi 4 déc 2013 à 14:58

    Ha bon, le NEUNEU il était tout mou ! Il faut "rembourser" les français pour vice caché ...

  • quibe le mercredi 4 déc 2013 à 14:51

    Mais alors , qu'est-ce qu'il met dans sa Valoche ?

  • bordo le mercredi 4 déc 2013 à 13:57

    Ahah, très drôle Normal 1er a normalement raconté aux français calembredaines et carabistouilles. Il ne vaut pas mieux que ses prédécesseurs...