Shocking ! Les Anglais et le thé, la fin d'une histoire d'amour ?

le
1
La consommation de thé en Angleterre a baissé de 22 % en moins de cinq ans (photo d'illustration).
La consommation de thé en Angleterre a baissé de 22 % en moins de cinq ans (photo d'illustration).

Rien ne va plus au pays de Sa Majesté Elizabeth II. Entre 2010 et 2015, la consommation annuelle de thé a baissé de 22 %, passant de 97 à 76 tonnes. C'est ce que révèle une étude publiée par Mintel. À en croire cette société anglaise spécialiste des études de marché, ce désintérêt pour le breuvage national s'explique par le boom des coffee shops, qui conjuguent le petit noir à toutes les sauces. Le thé ne parviendrait donc plus à séduire les palais, faute de produits innovants. C'est l'exact opposé de ce qui s'était passé au milieu du XVIIe siècle quand le thé vert venu de Chine était apparu en Angleterre.

Mais que les amateurs du tea time ? le fameux thé de 17 heures ? se rassurent, tout n'est pas encore perdu. Plutôt que d'accompagner les traditionnels scones et autres pâtisseries d'un thé noir noyé dans du lait, les Anglais se tournent de plus en plus vers des variétés de meilleure qualité. Ainsi, les ventes de thé vert ont progressé de 50 % depuis 2012, tandis que celles de "herbal tea", comprendre les tisanes, ont augmenté de 31 %. La consommation de Earl Grey connaît elle aussi un boom de 15 %, explique le Telegraph, un quotidien anglais.

Pour Mintel, la chute de la consommation de la boisson nationale est à mettre en parallèle avec la dimunition des ventes des produits sucrés. "Il est largement admis que le thé est un accompagnement pour les biscuits et les gâteaux. La peur grandissante...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M940878 le mercredi 5 aout 2015 à 12:38

    on s'en fout de leur eau chaude