Shinzo Abe décidé à baisser l'impôt sur les sociétés au Japon

le
10
LE PREMIER MINISTRE JAPONAIS VEUT BAISSER L'IMPÔT SUR LES SOCIÉTÉS
LE PREMIER MINISTRE JAPONAIS VEUT BAISSER L'IMPÔT SUR LES SOCIÉTÉS

TOKYO (Reuters) - Le Premier ministre japonais Shinzo Abe reste déterminé à réduire le taux d'imposition des sociétés afin d'accroître la compétitivité des entreprises nippones et de rendre le pays plus attractif pour les investissements étrangers, a déclaré le secrétaire général du gouvernement, Yoshihide Suga.

"Ce qu'a dit le Premier ministre concernant le taux d'imposition des sociétés est définitif. Nous le mettrons en oeuvre", a-t-il dit dans un entretien à Reuters.

Le taux de l'impôt sur les sociétés est de 35% au Japon en comprenant la fiscalité locale. Certains responsables du ministère des Finances ont émis des réserves sur son allègement, estimant que cela reviendrait à aggraver la dette publique, déjà la plus élevée parmi les économies avancées.

"Quoi que dise le ministère des Finances, la politique du gouvernement ne changera pas", a dit Yoshihide Suga, qui par ses fonctions est le principal porte-parole du gouvernement et est par ailleurs un proche conseiller de Shinzo Abe.

"Nous prendrons en compte les conséquences d'une baisse de l'impôt sur les sociétés sur les finances publiques, mais le Premier ministre a toujours dit qu'une réduction était nécessaire. Nous le ferons proprement."

Shinzo Abe a reconquis le pouvoir en décembre 2012 avec la promesse de mettre fin à une décennie et demie de déflation et de relancer l'économie.

"Sans aucun doute, nous avons réussi à créer une atmosphère qui nous permettra de sortir de 15 ans de déflation", a assuré Yoshihide Suga tout en reconnaissant que "l'heure de vérité" serait en avril, quand le taux de TVA passera de 5 à 8%.

Un autre relèvement, à 10%, est prévu pour octobre 2015.

Si la hausse de la TVA en avril met l'économie en difficulté, ce sera à la Banque du Japon de décider d'éventuelles nouvelles mesures d'assouplissement monétaire, a-t-il ajouté.

La Banque du Japon, sous la houlette de Haruhiko Kuroda, a lancé en avril une vaste politique de stimulation monétaire avec pour objectif de revenir à un taux d'inflation de 2% d'ici deux ans.

Linda Sieg et Yuko Yoshikawa, Véronique Tison pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • illuss le lundi 17 fév 2014 à 05:15

    ça rame, ça rame

  • M789584 le dimanche 16 fév 2014 à 22:47

    c 'est pas en germanie que l'on verrait ça! ( creuser la dette..)

  • SilverMX le dimanche 16 fév 2014 à 21:02

    Enfin, une mesure dna sle bon sens !

  • M5441845 le dimanche 16 fév 2014 à 20:59

    Vu l'état des finances du Japon, c'est un peu risqué. Quitte ou double, a suivre....

  • MIKE3000 le dimanche 16 fév 2014 à 20:52

    serait un prêté pour un vomi...

  • loto77 le dimanche 16 fév 2014 à 20:44

    Cool ce mec ! Souci d'argent ? Je vais vous imprimer 100 trillions de yens et hop , ça roule !Je ne crois pas que ce soit de l'économie durable .

  • abacchia le dimanche 16 fév 2014 à 20:01

    Une vraie déclaration de guerre économique, après l'utilisation de guerre massive monétaire en cours en ce moment ! Je souhaite pour le Japon que tout cela fonctionnera, car il n'y aura pas de 2ème chance au point où ses responsables politiques ont choisi d'aller...!

  • villanti le dimanche 16 fév 2014 à 19:58

    un peu le contraire de ce qui est pratiqué en Gaule SOCIALISTE ...

  • guerber3 le dimanche 16 fév 2014 à 19:23

    Est-ce que le destin de l' humanité est de subir la loi des plus fourbes etdesplus crétins???

  • M4328752 le dimanche 16 fév 2014 à 19:21

    LOL!!