Shinzo Abe annule un projet de nouveau stade olympique pour 2020

le
0

TOKYO, 17 juillet (Reuters) - Le Premier ministre japonais Shinzo Abe a annoncé vendredi la révision d'un projet de nouveau stade pour les Jeux olympiques de Tokyo en 2020, dont le coût exponentiel, désormais estimé par le gouvernement à 2 milliards d'euros, a nourri la controverse. "Nous abandonnons nos plans pour le stade, nous repartons à zéro", a déclaré le chef du gouvernement, dont la cote de popularité pâtit déjà de sa volonté de faire voter un impopulaire projet de loi sur la défense. Tokyo a été choisie en 2013 pour organiser les Jeux d'été 2020. A l'époque, le coût du nouveau stade conçu par l'architecte irako-britannique Zaha Hadid, était évalué à 130 milliards de yens, soit 963 millions d'euros. Le projet de stade, dont la forme a été comparée à un casque de cycliste, a été jugé trop grandiose et coûteux par ses détracteurs. Il devait être construit sur le site d'un stade construit pour les JO de Tokyo en 1964 et récemment démoli. Shinzo Abe a déclaré qu'il était urgent de travailler à un nouveau projet. La future enceinte ne sera pas prête à temps pour la Coupe du monde de rugby 2019, organisée dans l'archipel. Les commentateurs politiques voient dans cette décision du Premier ministre une volonté d'atténuer la grogne de l'opinion face au projet de loi sur la défense. Des dizaines de milliers de Japonais ont manifesté cette semaine devant le parlement pour dénoncer la possibilité d'envoyer des soldats combattre à l'étranger. ID:nL5N0ZW13P (Elaine Lies; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant