Shinzo Abe adresse une offrande au sanctuaire de Yasukuni

le , mis à jour à 11:24
0
 (Actualisé avec réaction de la Chine) 
    TOKYO, 21 avril (Reuters) - Le Premier ministre japonais, 
Shinzo Abe, a effectué jeudi une offrande rituelle au sanctuaire 
de Yasukuni, à l'occasion de la fête du printemps au Japon, ce 
qui pourrait susciter la colère de la Chine alors même que les 
deux voisins asiatiques se préparent à une réunion destinée à 
apaiser leurs relations. 
    Le sanctuaire de Yasukuni est perçu en Chine et en Corée du 
Sud, victimes du militarisme japonais au cours de la première 
moitié du XXe siècle, comme un symbole du passé expansionniste 
de leur voisin. Le Japon y honore la mémoire de ses anciens 
combattants, parmi lesquels 14 haut responsables déclarés 
coupables de crimes de guerre à l'issue de la Seconde Guerre 
mondiale. 
    Le ministre japonais des Affaires étrangères, Fumio Kishida, 
s'apprête à se rendre à Pékin où, selon les médias japonais, il 
pourrait rencontrer son homologue chinois Wang Yi le 30 avril. 
    "Je suis au courant de l'offrande d'un 'masakaki' (arbre 
sacré)", a dit le secrétaire général du gouvernement japonais, 
Yoshihide Suga, lors d'une conférence de presse. "Il (Shinzo 
Abe) l'a fait en tant que particulier et n'a pas puisé dans les 
fonds publics", a-t-il précisé. 
    A Pékin, Hua Chunying, porte-parole du ministère chinois des 
Affaires étrangères, a fait remarquer que la mémoire de certains 
criminels de guerre était honorée au sanctuaire de Yasukuni. 
    "Nous demandons au Japon de bien réfléchir, dans un esprit 
d'honnêteté, à son passé d'envahisseur(...), et de prendre des 
mesures pour recouvrer la confiance de ses voisins asiatiques et 
de la communauté internationale", a-t-elle déclaré lors de son 
point de presse quotidien. 
    Seiichi Eto, conseiller spécial de Shinzo Abe, s'est quant à 
lui rendu jeudi matin dans le sanctuaire shintoïste, situé dans 
le centre de la capitale, ont rapporté les médias nippons. Des 
députés devraient s'y rendre également vendredi. 
    La dernière visite de Shinzo Abe à Yasukuni, en décembre 
2013, avait provoqué la fureur de Pékin comme de Séoul, et lui 
avait valu, fait rare, des critiques des Etats-Unis. 
    Depuis qu'il est devenu Premier ministre en décembre 2012, 
Shinzo Abe a adressé des offrandes rituelles à Yasukuni lors des 
fêtes du printemps et de l'automne. Il avait fait un don 
financier en août dernier, au moment du 70e anniversaire de la 
défaite du Japon dans la guerre du Pacifique, mais n'avait pas 
effectué alors de visite au sanctuaire. 
 
 (Kaori Kaneko; Bertrand Boucey et Eric Faye pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant