Shimon Peres, une vie politique contrastée au service de la paix

le , mis à jour à 13:10
0
Shimon Peres, une vie politique contrastée au service de la paix
Shimon Peres, une vie politique contrastée au service de la paix

Son nom est indistinct de l'histoire contemporaine d'Israël. Shimon Peres est décédé dans la nuit de lundi à mardi, à 93 ans. Les dernières années de sa vie auront été un combat intime contre les maladies et les AVC, après des décennies de lutte politique pour défendre, avec une vision sans doute plus optimiste que ses successeurs, l'image d'un pays multiculturel mais puissamment armé. Une vie d'un pouvoir souvent contrarié qui fait que le grand homme, plusieurs fois Premier ministre, n'aura jamais gagné une élection.

Fils d'un négociant en bois, Simon Persky - ou Perske, comme sa cousine germaine Betty Joan Perske, plus connue sous le nom de Lauren Bacall - naît le 2 août 1923 dans un village alors polonais (biélorusse aujourd'hui), où les hivers sont rudes. Son grand-père dirige la communauté religieuse. La famille rêve de la terre promise où poussent les plus belles oranges du monde et rejoint le patriarche en 1934 en Palestine, alors sous mandat britannique. Dans le kibboutz de Galilée où il étudie l'agriculture et participe aux travaux communs, à une époque où l'enfance n'est pas celle préservée d'aujourd'hui, Persky biberonne aux racines socialistes des pionniers juifs et intègre les mécanismes qui mènent au pouvoir. C'est là qu'il prendra le nom de Shimon Peres, «pérès» signifiant l'aigle en hébreu.

VIDEO. Israël : le Nobel de la paix Shimon Peres est mort

Elu député à la Knesset en 1959

 

En 1948, l’État d'Israël est proclamé et la guerre israélo-arabe éclate. Depuis six mois, les volontaires des deux camps se livrent à des combats irréguliers. Peres appartient à la Haganah, l'armée clandestine, au sein de laquelle, à 24 ans, il occupe d'importantes responsabilités. La Haganah devient Tsahal et Shimon Peres est officiellement chargé d'acheter les armes des combattants, un poste clef qui l'amène à s'installer, avec femme et fille, aux États-Unis en ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant