Shimon Pérès dénonce les dangers de la colonisation

le
0
Le président israélien redoute un déséquilibre démographique et l'isolement international de l'État juif.

À Jérusalem Sortant de son devoir de réserve, Shimon Pérès a dénoncé les dangers d'une colonisation tous azimuts en Cisjordanie. Selon le président israélien, les «implantations dans des zones à forte densité arabe pourraient provoquer un changement démographique dont nous ferions bien de tenir compte.» «Sans une majorité juive, il est douteux qu'un État juif puisse rester juif», a-t-il prévenu. Ces propos ont valu au chef de l'État, détenteur de pouvoirs symboliques et censé incarner un consensus national, de se retrouver dans le collimateur du puissant lobby des colons.

Pérès a pris ce risque parce qu'il craint une accélération de la colonisation en Cisjordanie, où vivent déjà 340 000 Israéliens. Celle-ci pourrait à terme aboutir à une annexion des territoires palestiniens avec tous leurs habitants, entraînant l'émergence d'un État binational, dont Shimon Pérès ne veut à aucun prix. Une telle entité, qui comprendrait Israël, la partie arabe d

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant