Shimon Peres : cinq dates marquantes de sa carrière

le
1
Le leader palestinien Mahmoud Abbas et le président israélien Shimon Peres se sont étreints dimanche dernier au Vatican, en présence du pape François.
Le leader palestinien Mahmoud Abbas et le président israélien Shimon Peres se sont étreints dimanche dernier au Vatican, en présence du pape François.

À 90 ans, Shimon Peres, présent depuis soixante-cinq ans sur le devant de la scène politique israélienne, s'apprête à céder sa place de président. Le parlement israélien, la Knesset, a élu mardi son successeur, Reuven Rivlin, mais il semble difficile de remplacer l'homme politique le plus aimé des Israéliens... Retour sur la carrière du dernier père fondateur de l'État d'Israël en cinq dates fondatrices.

1957 : le programme nucléaire israélien

En 1953, Shimon Peres est nommé directeur général du ministère israélien de la Défense. Quand Ben Gourion, le Premier ministre de l'époque, se tourne vers la France pour obtenir son aide militaire et acquérir l'atome, Shimon Peres est en première ligne des négociations. Paris et Tel-Aviv se rapprochent pendant la guerre de Suez de 1954. En effet, l'Égypte de Nasser, qui soutient le Front de libération nationale (FLN) algérien contre la France et arme les Palestiniens contre Israël, est vue comme un ennemi commun. En octobre 1957, les deux pays lancent le programme nucléaire clandestin et Peres réussit à ce qu'Israël obtienne le premier réacteur nucléaire, construit par des entreprises françaises à Dimona, dans le désert du Néguev.

1994 : le prix Nobel de la paix

À l'automne 1994, Shimon Peres reçoit, avec le Premier ministre israélien Yitzhak Rabin et le dirigeant palestinien Yasser Arafat, le prix Nobel de la paix pour son rôle majeur dans les négociations des accords...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le mercredi 11 juin 2014 à 15:55

    En mai dernier, Shimon Peres a également révélé, à la télévision israélienne Channel 2, avoir négocié secrètement avec Mahmoud Abbas en 2011, mais le Premier ministre Benyamin Netanyahou l'aurait empêché de conclure un accord?...Le vau-tour de Benyamine et sa clique, ne veulent pas la paix...mais la GUERRE, pour s'en mettre plein les poches!!!...