Shell volée au Nigéria

le
0

Commodesk - La compagnie pétrolière Shell n'arrive plus à fournir le pétrole prévu par ses contrats au Nigeria, en raison de vols quotidiens sur ses installations et oléoducs.

Shell s'est déclarée en situation de force majeure sur les champs de Bonny et Forcados, et par conséquent déliée de ses obligations du fait de ces agissements répétés, qualifiés localement de « bunkering ».

Les pertes principales ont lieu sur les oléoducs de ses sous-traitants. Ce pétrole partirait ensuite vers des raffineries à Singapour. Les quantités détournées atteindraient globalement 180.000 barils par jour, soit une perte de 6 milliards de dollars par an.

Le Nigéria est le premier producteur de pétrole africain, avec 2,53 millions de barils vendus par jour, alors que la production réelle dépasse 3 millions de barils par jour. L'opacité des données concernant sa production rend cependant difficile une évaluation exacte des détournements.

Le pétrole représente 95% des recettes à l'exportation du pays et 40% de ses revenus publics, d'après le FMI.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant