Shell: toujours la 'major' préférée d'UBS.

le
0

(CercleFinance.com) - Dans le cadre d'une note sectorielle sur les 'majors' pétro-gazières, UBS a notamment fait le point sur le géant anglo-néerlandais Royal Dutch Shell, qui reste sa valeur préférée en Europe. Principal argument mis en avant : la génération de trésorerie du groupe. Le conseil d'achat est donc confirmé.

Les analystes estiment en effet que 'le marché pétrolier semble avoir atteint son point bas au 1er trimestre 2016', le cours du Brent ayant rebondi fin janvier sur les 27 dollars pour remonter aux environs de 50 dollars à ce jour.

De fait, “le rééquilibrage du marché de l'or noir est en marche”, estime UBS, puisque l'offre excédentaire, qui atteignait 2,5 millions de barils/jour au 2e trimestre 2015, est revenue à ce jour à 700.000 barils/jour seulement. Et que l'équilibre est attendu pour la fin du 3e trimestre de l'année en cours.

UBS a donc relevé son estimation du prix moyen du Brent pour 2016 de 42 à 46 dollars, ainsi que de 55 à 60 dollars pour 2017 avant 70 dollars en 2018 (inchangé).

A ce jour, calcule UBS, les cours des majors factorisent un prix à terme du baril de l'ordre de 59 dollars. Autant dire qu'il reste encore du chemin à parcourir, mais aussi que les 100 dollars restent hors de portée.

Dans ces conditions, UBS privilégie les valeurs qui ont le plus adapté leur stratégie et leur base de coûts aux nouvelles conditions de marché. En effet, le 'distingo' entre les majors se fait surtout, pour le moment, sur leur capacité à délivrer des cash flows élevés. C'est pour cette raison que Shell reste leur valeur préférée des analystes dans le secteur, avec BP et Eni.


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant