Shell-Résultats meilleurs que prévu avec le raffinage

le
0

(Actualisé avec détails, commentaires, cours de Bourse) LONDRES, 30 avril (Reuters) - Royal Dutch Shell RDSa.L a fait état jeudi d'un repli moins marqué que prévu de son bénéfice trimestriel ajusté, le géant pétrolier anglo-néerlandais ayant tiré parti, comme ses pairs européens BP BP.L et Total TOTF.PA , des bonnes performances de son activité raffinage. Le groupe, qui annoncé au début du mois le rachat de BG Group BG.L pour 47 milliards de livres (65 milliards d'euros), a précisé qu'il profiterait de cette acquisition pour optimiser sa base d'actifs. ID:nL5N0X528W Le résultat ajusté du premier trimestre de Shell, qui maintient un dividende inchangé à 0,47 dollar par action, a baissé de 56% à 3,2 milliards de dollars (2,9 milliards d'euros), sous le coup de la baisse des cours du brut. Ce résultat est toutefois supérieur aux attentes des analystes, qui escomptaient un bénéfice à 2,4 milliards de dollars. Le résultat opérationnel de l'amont (exploration & production) est tombé à 675 millions sur le premier trimestre 2015, contre 5,7 milliards il y a un an. En revanche, celui de l'aval (raffinage & distribution), s'est établi à 2,65 milliards de dollars, contre 1,575 milliards il y a un an. "Nos résultats traduisent la robustesse de nos activités intégrées sur fond de baisse des prix du pétrole", a déclaré Ben van Beurden, directeur général de Shell. Le prix du Brent s'est établi en moyenne à 55 dollars le barils sur les trois premiers mois de l'année, soit un niveau divisé par près de deux par rapport à il y a un an. Comme Shell, BP et Total ont également publié plus tôt dans la semaine des bénéfices trimestriels meilleurs que prévu grâce au raffinage. ID:nL8N0XP1QO ID:nL8N0XO4PD Les compagnies pétrolières qui disposent de faibles capacités de raffinage souffrent davantage de la chute des cours. C'est le cas notamment du norvégien Statoil STL.OL , qui a surpris les marchés en faisant état d'une perte nette au premier trimestre. La chute des cours du brut conduit de nombreux acteurs du secteur à réduire leurs dépenses d'investissement. Shell n'échappe pas à la règle et limitera les siennes cette année à 33 milliards de dollars, soit deux milliards de moins que prévu initialement. "Au moins Shell offre davantage de précision que précédemment sur ses prévisions de dépenses d'investissement de capital en 2015", a estimé Bertrand Hodee, analyste chez Raymond James. "C'est un soulagement de voir que Shell réagit à la baisse des cours". Le titre Shell progressait d'autour de 1% à la Bourse de Londres vers 09h00, une performance supérieure à celle de l'indice européen du secteur .SXEP (+0,43%). Avant l'ouverture de Wall Street, Exxon Mobil XOM.N publiera à son tour ses résultats du premier trimestre. (Ron Bousso et Dmitry Zhdannikov; Benoît Van Overstraeten et Patrick Vignal pour le service français)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant