Shell prendra d'autres mesures pour surmonter le marasme

le
0
    * Résultat conforme aux attentes 
    * Shell estime que le marché est non loin du creux du cycle 
des prix 
    * Le titre avance de plus de 6% 
 
 (Actualisé avec des précisions, contexte, cours de Bourse) 
    par Ron Bousso et Karolin Schaps 
    LONDRES, 4 février (Reuters) - Royal Dutch Shell  RDSa.L  a 
fait état jeudi de son plus faible bénéfice annuel depuis au 
moins 13 ans et s'est promis de prendre de nouvelles 
dispositions pour surmonter le pire marasme du marché pétrolier 
depuis plus de 10 ans. 
    La première "major" européenne, dont les actionnaires ont 
approuvé la semaine dernière le rachat de BG  BG.L  pour 49 
milliards de dollars (44 milliards d'euros), a précisé que son 
bénéfice net avait fondu de 87% en 2015, à 1,94 milliard de 
dollars, ce qui est conforme aux anticipations des analystes 
financiers.  ID:nL8N15B301  
    Ce solde est le plus faible depuis au moins 2002 et résulte 
d'un segment production qui supporte mal la conjoncture déprimée 
du moment, avec des cours du brut qui ont perdu quelque 70% 
depuis leur dernier pic de juin 2014.  
    Le résultat ajusté du seul quatrième trimestre a reculé de 
44%, à 1,83 milliard de dollars. Le 20 janvier, Shell avait dit 
anticiper pour les trois derniers mois de l'année dernière un 
bénéfice divisé par près de deux.  ID:nL8N1542DG  
    "Shell prendra à nouveau des décisions de poids pour 
traverser cette période de déclin des prix pétroliers, pour 
autant que cela s'impose", déclare dans un communiqué le 
directeur général Ben van Beurden, qui s'attend à ce que le 
marché pétrolier se rééquilibre dans le courant de l'année, 
voire au début de 2017. 
    Ben Ven Beurden a ajouté que le marché se trouvait au creux 
du cycle des prix, ou en tout cas non loin, et ajouté que les 
fondamentaux pétroliers plaidaient pour une remontée des cours à 
l'avenir. 
     
    FORTE HAUSSE DE L'ACTION SHELL 
    Dans l'intervalle, la chute des prix pétroliers prélève un 
lourd tribut sur les producteurs. Exxon Mobil  XOM.N , premier 
pétrolier mondial, a annoncé cette semaine son plus faible 
profit trimestriel depuis plus de 10 ans, tandis que BP  BP.L  a 
subi l'an dernier la plus forte perte de son histoire. 
 ID:nL8N15H4MD   ID:nL8N15H1OU  
    Shell a renoncé à de gros projets durant l'année écoulée, en 
particulier à un programme de prospection très controversé en 
Alaska, au gisement gazier Bab à Abou Dhabi et aux sables 
bitumineux du site Carmon Creek au Canada. 
    Le norvégien Statoil  STL.OL  a dit ce même jeudi qu'il 
réduirait cette année ses dépenses d'investissement de 1,7 
milliard de dollars.  
    Les investissements de Shell sur l'ensemble de 2015 sont 
ressortis à 28,9 milliards de dollars, soit 8,4 milliards de 
moins qu'en 2014. Pour 2016, les investissements du nouvel 
ensemble Shell-BG sont prévus à 33 milliards de dollars 
    Shell a enfin vendu pour 5,5 milliards de dollars d'actifs 
l'an dernier. 
    L'action gagnait 6,1% en Bourse de Londres en matinée, le 
marché saluant un bénéfice trimestriel conforme au consensus. 
L'indice européen des valeurs de l'énergie  .SXEP  gagnait 3,53% 
dans le même temps, deuxième hausse de la matinée derrière celui 
des ressources naturelles  .SXPP  (+4,90%). 
    La pétrolière Tullow Oil  TLW.L , en progressanbt de 10,3%, 
réalisait à ce moment-là la plus forte progression de l'indice 
Stoxx 600. 
 
 (Wilfrid Exbrayat et Benoît Van Overstraeten pour le service 
français) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant