Shell pourrait devoir répondre de pollution au Nigeria

le
0
    LA HAYE, 18 décembre (Reuters) - La justice néerlandaise a 
décidé vendredi en appel que Royal Dutch Shell  RDSa.L  pouvait 
être tenu pour responsable de la pollution provoquée par des 
fuites d'oléoducs au Nigeria. 
    Cette décision annule un jugement de première instance qui 
avait conclu que Shell ne pouvait être poursuivie en lieu et 
place de sa filiale nigériane. 
     La maison-mère peut être poursuivie aux Pays-Bas pour les 
fuites au Nigeria, lit-on dans le jugement en appel, qui 
pourrait faire jurisprudence et conduire à d'autres plaintes 
contre la multinationale. 
    La cour d'appel a également ordonné à Shell de communiquer 
tout document pouvant éclairer les causes de cette pollution que 
le groupe pétrolier anglo-néerlandais a toujours imputé à des 
sabotages. 
    L'affaire remonte à 2008, quand quatre fermiers nigérians et 
une organisation de défense de l'environnement avaient saisi la 
justice néerlandaise, accusant Shell d'être responsable de 
fuites d'oléoducs ayant ravagé leurs cultures dans le delta du 
Niger.  
    Une nouvelle audience sur ce dossier est prévue en mars 
2016. 
 
 (Thomas Escritt; Patrick Vignal pour le service français, édité 
par Wilfrid Exbrayat) 
 

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant