Shell perd son pétrole au Nigeria

le
0

Commodesk - Les voleurs de pétrole nigérians ont encore détourné dix pour cent de la production d'hydrocarbures de Shell au Nigeria, affirme la société anglo-néerlandaise, qui chiffre les pertes à 60.000 barils par jour.

Les prélèvements sont effectués sur l'oléoduc de Nembe Creek, dans le delta du Niger, au sud du pays, et se sont amplifiés depuis deux mois. La compagnie n'est pas en mesure de sécuriser les 6.000 km d'oléoducs qu'elle exploite, mais envisage de couper la conduite qui transporte 150.000 barils par jour, d'une valeur de marché de 15 millions de dollars.

Le directeur local de Shell, Mutiu Sunmonu, expliquait à la dernière conférence sur le pétrole et le gaz nigérian à Port-Harcourt que les vols profitent à des personnalités haut placées. Ces trafiquants sont suffisamment puissants - du fait des revenus du trafic - pour empêcher les forces armées ou la police de s'y opposer.

En octobre 2012, Shell s'était déclarée en situation de force majeure en raison de ces détournements.

La campagne « Stop The Theft » explique que ces vols font perdre 10 milliards de dollars de revenus par an au pays. Ils permettent à des bandes violentes de s'armer, et  l'insécurité du delta se répercute sur les populations.

La pollution liée aux fuites pétrolières affecte aussi les 31 millions de Nigérians de la région du delta, dont l'espérance de vie est de 46 ans.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant