Shaul Mofaz, l'improbable nouvel allié de Nétanyahou

le
0
L'ancien chef d'état-major de l'armée israélienne avait promis qu'il ne pactiserait jamais avec le chef du Likoud.

De sa carrière dans les parachutistes, Shaul Mofaz a conservé le sens de la man½uvre et de l'initiative. L'ancien chef d'état-major de l'armée israélienne, récemment devenu le chef de Kadima, le premier parti de la Knesset, a opéré dans la nuit de lundi à mardi un retournement politique hardi. Après avoir promis qu'il n'entrerait jamais dans un gouvernement dirigé par Benyamin Nétanyahou, Mofaz a annoncé un accord de coalition avec le Likoud qui a fait l'effet d'un miniséisme.

Israël, qui s'apprêtait lundi à vivre une classique dissolution de la Knesset, déjà votée en première lecture, et des élections anticipées début septembre, s'est réveillé avec la plus vaste coalition de gouvernement que le pays ait jamais connue, et le scrutin anticipé annulé.

Depuis, les critiques se sont déchaînées. Les éditorialistes ont rappelé les précédents revirements de Shaul Mofaz. Entré en politique au Likoud au côté d'Ariel Sharon, dont il avait été le minis

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant