Sharp veut lever jusqu'à 1,2 milliard d'euros sur le marché

le
0
Sharp veut lever jusqu'à 1,2 milliard d'euros sur le marché
Sharp veut lever jusqu'à 1,2 milliard d'euros sur le marché

Le groupe japonais d'électronique et électroménager Sharp a annoncé mercredi son intention de lever jusqu'à 149 milliards de yens (environ 1,1 milliard d'euros) sur le marché et environ 130 millions d'euros auprès de trois entreprises désignées.Cet argent frais servira notamment à financer des achats d'équipements pour le façonnage de petits et moyens écrans à cristaux liquides (LCD), à développer les activités dans le domaine de la santé et à renforcer les moyens production en Asie du Sud-Est, a expliqué dans un communiqué Sharp, groupe qui a rencontré des difficultés financières ces dernières années.Sharp va émettre pas moins de 408 millions de nouvelles actions ordinaires pour le marché et 50,2 millions pour les entreprises nippones Lixil (équipements et matériaux domestiques), Makita (outils électriques) et Denso (pièces d'automobiles, bras robotisés).Le nombre maximum de nouveaux titres émis pourrait représenter une augmentation de 42% du total actuellement en circulation.Sharp, à l'instar d'autres groupes nippons du même secteur, a souffert ces dernières années d'une conjoncture très défavorable et ses finances ont été très malmenées. Il a affiché des pertes colossales deux exercices de suite.Bien qu'ayant noué des partenariats industriels et financiers avec des groupes étrangers comme le sud-coréen Samsung Electronics et l'américain Qualcomm, Sharp a besoin de consolider son assise financière pour investir et regagner une avance technique sur la concurrence.Cette augmentation de capital avait fait l'objet de rumeurs insistantes dans la presse depuis des mois et agité le cours de l'action à la Bourse de Tokyo.Dans le même temps, Sharp a indiqué mercredi avoir révisé à la hausse ses prévisions de résultats semestriels, grâce à des ventes meilleures qu'espéré.Pour les mois d'avril à septembre, il escompte à présent un bénéfice d'exploitation de 30 milliards de yens (223 millions d'euros), au ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant