Sharp va coproduire des écrans LCD en Chine avec CEC Panda

le
0
Sharp va coproduire des écrans LCD en Chine avec CEC Panda
Sharp va coproduire des écrans LCD en Chine avec CEC Panda

Le spécialiste japonais des écrans à cristaux liquides (LCD) Sharp a annoncé jeudi qu'il allait investir dans une usine avec le groupe chinois CEC Panda pour produire des écrans haut de gamme de télévision, tablettes et PC.Sharp va prendre 8% d'une coentreprise exploitant un site de production que doit construire en Chine le groupe local Nanjing China Electronics Panda (CEC Panda), auquel Sharp va fournir des technologies de fabrication en série de dalles LCD.L'usine, qui devrait entrer en service en 2015, aura une capacité mensuelle de production de 60.000 dalles de 2,2m sur 2,5m, a précisé Sharp dans un communiqué.Le groupe bénéficiera d'une partie de la production pour ses propres appareils. Sharp voit dans ce partenariat des avantages en termes de coûts de fabrication.Jusqu'à présent, ce pionner de la technique d'affichage LCD avait fait en sorte de protéger ses pépites techniques en ne produisant qu'au Japon ses dalles-mères, mais ses difficultés financières le poussent apparemment à privilégier désormais un redressement rapide de sa situation, sous la houlette d'un nouveau patron."Nous voulons améliorer notre compétitivité en combinant au mieux les technologies, les ressources humaines et les moyens de production pour fabriquer à meilleur coût au plus près des marchés servis, tout en conservant les activités de recherche et développement au Japon", a justifié la direction de Sharp.Le communiqué ne précise pas quelles technologies seront mises à la disposition de CEC, mais des informations dans la presse japonaise laissaient entendre qu'il pourrait s'agir de coproduire en série des dalles IGZO, modèles très avancés à matrices de transistors en couches minces (TFT) plus fines et beaucoup moins voraces en énergie que celles réalisées en silicium amorphe pour les écrans dits a-Si TFT-LCD. Le cas échéant, Sharp transfèrerait en Chine une technologie-clef, même si dans deux ans, au moment où l'usine sera ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant