Sharif en tête des premiers résultats partiels au Pakistan

le
0
LE PARTI DE NAWAZ SHARIF EN TÊTE DES ÉLECTIONS AU PAKISTAN, SELON DES RÉSULTATS PARTIELS
LE PARTI DE NAWAZ SHARIF EN TÊTE DES ÉLECTIONS AU PAKISTAN, SELON DES RÉSULTATS PARTIELS

ISLAMABAD (Reuters) - Le parti de l'ancien Premier ministre Nawaz Sharif, qui brigue un troisième mandat à la tête du gouvernement du Pakistan, semblait nettement en tête des élections législatives, selon un décompte partiel, samedi.

Ce scrutin, auquel étaient convoqués 86 millions de Pakistanais, sera le premier à assurer une passation du pouvoir entre gouvernements civils dans un pays que l'armée a dirigé pendant la moitié de son histoire depuis l'indépendance.

Les violences pré-électorales qui ont fait au moins 17 morts n'ont pas dissuader les électeurs qui se sont rendus en grand nombre aux urnes.

Selon des résultats reposant sur un décompte partiel des bulletins, le parti de Nawaz Sharif, la Ligue musulmane (PML-N, opposition) serait certain d'obtenir au moins 40 des 272 sièges à l'Assemblée nationale.

"Laissons les résultats arriver et nous verrons si nous avons assez de voix pour former un gouvernement avec une majorité simple", a commenté Rana Sanaullah, responsable du PML-N.

Ces premiers résultats apparaissent comme un revers pour le Parti du peuple pakistanais (PPP), au pouvoir depuis cinq ans, et qui n'obtiendrait pour l'instant que 20 élus.

Le parti de l'ancien joueur de cricket, Imran Khan, le Tehrik-i-Insaf (PTI), serait donné en troisième position en raison de sa popularité parmi les jeunes électeurs urbains.

Qui que soit le vainqueur de ces élections, la tâche du futur gouvernement s'annonce ardue dans un pays confronté à l'insurrection des taliban, une corruption endémique, des coupures d'électricité et un vieillissement avancé des infrastructures pour cet Etat disposant de l'arme nucléaire.

L'un des premiers chantiers sera la négociation d'un prêt de plusieurs milliards de dollars auprès du Fonds monétaire international (FMI).

Katharine Houreld et Mehreen Zahra-Malik; Pierre Sérisier pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant