Shanghai : un G20-finances décisif pour relancer la croissance mondiale

le
2
Le sommet du G20 à Shanghai. (© R. Dela Pena / AFP)
Le sommet du G20 à Shanghai. (© R. Dela Pena / AFP)

Réunis, vendredi et samedi matin à Shanghai, ministres des Finances et banquiers des vingt plus grandes puissances vont plancher sur l’état de santé de l’économie mondiale : «On n’est pas loin d’une situation de crise et les monnaies risquent de se dévaluer encore plus», explique Christian Déséglise, responsable des banques centrales et des fonds souverains pour HSBC.

L’économiste fait écho au dernier rapport de l’OCDE qui évoque «des perspectives mondiales [qui] restent encore moroses à court terme, sur fond d’économies émergentes en perte de vitesse, d’échanges mondiaux en voie de ralentissement et d’atonie persistante de l’investissement freinant la reprise des économies avancées».

Christian Déséglise montre que «si les produits intérieurs bruts de tous les pays sont exprimés en dollar, l’économie mondiale se trouve déjà en récession de 5%». Le jeu des parités des changes masque ce sombre constat.

Les politiques de taux très bas ont épuisé tous leurs charmes

L’OCDE vient d’abaisser, pour la deuxième fois en trois mois, sa prévision de croissance mondiale, à 3%. L’organisation plaide donc pour une meilleure coordination des politiques de relance et la mise en place de réformes structurelles : «En avril prochain, le FMI révisera lui aussi en baisse sa prévision de croissance de l’économie mondiale ; on est à la limite de ce que peuvent faire les banques

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • b.renie il y a 11 mois

    Tant qu'on ne démantèlera pas les réseaux off shore bancaires et la shadow banking, les injections de liquidités des banques centrales finiront toujours là, et donc à partir des quels elles se consacreront à la spéculation et non au financement de la relance de l'économie réelle par l'investissement et la recherche. Le lobby des banques paraît faire la loi si bien que les décisions qui vont être prises par le G20 n'auront pas d'effets durables comme d'habitude

  • m1234592 il y a 11 mois

    Feraient mieux de travailler sur une croissance douce mais constante.