Shanghai ouvre ses portes à six «fonds spéculatifs» étrangers

le
0
Une première historique, signe de la libéralisation des flux de capitaux. Des «hedge funds» étrangers pourront investir des capitaux chinois, 300 millions de dollars pour commencer, en Chine ou ailleurs.

Pour la première fois de son histoire, la Chine va autoriser les fonds spéculatifs étrangers à opérer directement sur ses marchés. Jusqu'à présent, les «hedge funds» qui voulaient accéder au marché chinois devaient passer par leurs courtiers qui, en tant qu'investisseurs institutionnels qualifiés (QFII en anglais), utilisaient leurs propres quotas pour acheter des actions et des obligations pour leur compte. Mais aujourd'hui Shanghaï se prépare à ouvrir grand sa porte à six d'entre eux: Canyon Partners de Los Angeles, Citadel LLC de Chicago, Man Group de Londres, Oaktree de Los Angeles, Och-Ziff de New-York et Winton Capital de Londres. Ils pourront investir en Chine mais aussi et surtout à l'étranger.

Ils vont bénéficier d'un quota extrêmement limité de...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant