SFR/Numericable : la fusion est prévue à la fin de l'année

le
0
SFR/Numericable : la fusion est prévue à la fin de l'année
SFR/Numericable : la fusion est prévue à la fin de l'année

Maintenant qu'Altice a remporté la bataille pour racheter à Vivendi SFR, le deuxième opérateur télécom français, les détails du projet de fusion SFR/Numericable commencent à se dessiner, et notamment son calendrier, puisqu'elle devrait être achevée d'ici la fin de l'année.

«Nous nous attendons à clôturer la transaction à la fin 2014», a indiqué le directeur financier de Vivendi, Hervé Philippe, au cours d'une conférence téléphonique destinée aux analystes. Mais si le feu vert de l'Autorité de la concurrence met plus de temps que prévu, «il y a un risque que cela soit clôturé seulement au début 2015», a-t-il prévenu.

Le processus d'autorisation «devrait bien se passer», a toutefois estimé le PDG de Numericable, Eric Denoyer, au cours d'une conférence de presse car «de bonne foi nous pensons qu'il n'y a pas de problème particulier». Celui-ci  également indiqué que la consultation des élus du personnel chez Numericable, autre passage obligé avant la fusion, «démarre demain matin», c'est-à-dire mardi, et devrait se terminer avant l'été.

La marque «SFR» sera privilégiée

Jean-Yves Charlier, le patron de SFR, a pour sa part annoncé qu'il tiendrait des réunions du 9 au 14 avril dans toute la France afin de «présenter plus en détail ce projet d'accord et de répondre à toutes (les) questions», dans une lettre aux salariés de l'opérateur.»Après ce recueil d'avis et d'autorisation nous passerons à la phase opérationnelle de mise en ?uvre du projet industriel», a assuré Eric Denoyer. Patrick Drahi, le patron d'Altice, a lui expliqué que le nouveau groupe issu de la fusion «utiliserait la marque SFR (...) car c'est une marque très forte en France»

Répondant aux différentes critiques dont il a été la cible, tout au long d'une intense bataille avec le groupe Bouygues pour obtenir SFR, le patron d'Altice a répété son engagement pour l'emploi et l'investissement. «Je m'engage à ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant