SFR Group : Drahi joue sur les deux tableaux

le
0
Le siège de SFR Goup. (© SFR Group)
Le siège de SFR Goup. (© SFR Group)

Altice, le holding néerlandais contrôlé par Patrick Drahi, son fon­dateur, a annoncé avoir racheté hors marché un bloc d’actions  représentant 5,2% du capital du câblo-opérateur. À l’issue de la transaction, Altice contrôlera 82,94% du capital de SFR et presque autant de droits de vote (82,93%).

Le holding paiera ces actions SFR avec ses propres titres, sur la base de huit actions ordinaires (A) Altice pour cinq actions SFR. C’est exactement la même parité que celle de l’offre publique d’échange (OPE) proposée aux minoritaires de SFR – qui ne détiennent donc plus que 17% du capital –, un projet déjà rejeté par l’Autorité des marchés financiers.

Par ailleurs, Altice a informé l’AMF que ses dirigeants allaient déposer un recours contre sa décision de non-conformité.

Vers la cassation

À l’évidence, Patrick Drahi n’a pas renoncé à son projet de sortir SFR Group de la cote parisienne, après offre publique d’échange, puis retrait obligatoire. Mais comme l’AMF lui met des bâtons dans les roues, le fondateur d’Altice joue sur les deux tableaux : d’un côté, il ramasse les titres qu’il peut trouver en Bourse, sans doute auprès de fonds d’investissement, et de l’autre, il va ester en justice.

L’AMF n’a pas commenté ce pourvoi et réserve ses observations à la cour d’appel de Paris. Les équipes de Patrick Drahi savent que dans un cas précédent de

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant