SFR en repli, l'affaire du gun jumping pourrait se retrouver devant la justice

le
0

(AOF) - Après avoir écopé d'une sanction par l'Autorité de la Concurrence dans l'affaire du gun jumping, SFR pourrait bien être condamné à payer des réparations à ses trois concurrents (Orange, Bouygues et Iliad). D'après La Tribune, les trois opérateurs télécoms sont bien décidés à saisir la justice sur ce dossier, estimant que cette pratique a nui à leurs intérêts. Le groupe de Patrick Drahi est accusé d'avoir réalisé, avant autorisation des régulateurs, les deux acquisitions de SFR et Virgin Mobile en 2014. Cette perspective pourrait être une des raisons du repli de plus de 2% du titre de SFR.

Le 08 novembre, l'Autorité de la Concurrence avait décidé de sanctionner SFR et Altice à hauteur de 80 millions d'euros.

Dans un communiqué, Altice et SFR avaient indiqué prendre acte de cette décision et ne comptent pas contester les pratiques dénoncées et accepter la transaction proposée par l'Autorité de la concurrence. "Les pratiques dénoncées, qui visaient à rendre la nouvelle entité opérationnelle aussi rapidement que possible après l'autorisation de l'opération, ont été mises en œuvre de bonne foi et dans un contexte juridique incertain", se défendaient alors les opérateurs.


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant