SFR devra adapter ses effectifs après juillet 2017-PDG

le
0
    PARIS, 29 juin (Reuters) - SFR  NUME.PA  devra adapter ses 
effectifs après mi-2017 pour rester compétitif face à ses 
concurrents sur un marché français des télécoms très 
concurrentiel, a déclaré mercredi le PDG du deuxième opérateur 
français, filiale d'Altice  ATCA.AS .  
    "Il est assez évident que des adaptations seront nécessaires 
pour que SFR puisse rester compétitif sur le marché très 
difficile qui est le nôtre", a souligné côté Michel Combes lors 
d'une audition à l'Assemblée nationale. 
    "Nous avons pris des engagements sur l'emploi a la demande 
du gouvernement et des partenaires sociaux. Nous respecterons 
évidemment ces engagements même s'il s'agit d'une situation 
inédite, frustrante pour les salariés (..) et pénalisante pour 
l'entreprise", a-t-il ajouté. 
    En rachetant SFR au groupe Vivendi  VIV.PA  en 2014, Patrick 
Drahi, le propriétaire d'Altice, s'était engagé à ne pas toucher 
à l'emploi pendant trois ans, soit jusqu'en juillet 2017. 
    Il a toutefois relancé récemment les craintes d'un plan 
social, en évoquant devant la presse des problèmes d'effectifs 
chez SFR. 
    Le groupe, qui a dit consulter à ce sujet les partenaires 
sociaux, entend simplifier l'organisation de SFR, issue du 
rapprochement de plusieurs entreprises, en unifiant notamment 
les systèmes d'information et les fonctions support. 
    Concurrents de SFR, Bouygues Telecom  BOUY.PA  a déjà mis en 
oeuvre plusieurs plans sociaux tandis que l'opérateur historique 
Orange  ORAN.PA  a décidé de ne pas remplacer une partie des 
départs en retraite. 
 
 (Jean-Michel Bélot, édité par Julien Ponthus) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant