SFR/Bouygues-La consolidation n'est pas souhaitable, dit Macron

le , mis à jour à 11:24
0

PARIS, 21 juin (Reuters) - La consolidation dans le secteur des télécoms n'est pas souhaitable, a répété dimanche le ministre français de l'Economie, Emmanuel Macron, après un article du Journal du Dimanche annonçant une offre de 10 milliards d'euros de SFR-Numericable pour l'achat de Bouygues Telecom. Cette offre en cash sera examinée mardi par un conseil d'administration de Bouygues BOUY.PA , précise l'hebdomadaire, qui ajoute que Martin Bouygues souhaite quant à lui obtenir 11 milliards d'euros pour la filiale mobile de son groupe et ses 11 millions de clients. ID:nL8N0Z703T "Je dis et répète que la consolidation n'est pas aujourd'hui souhaitable pour le secteur", dit Emmanuel Macron, dans une déclaration transmise dimanche à Reuters. "L'emploi, l'investissement et le meilleur service aux consommateurs sont les priorités. Or les conséquences d'une consolidation sont à ces égards négatives, comme l'ont prouvé les cas récents en Europe", ajoute-t-il. "Que chacun se concentre sur les engagements pris en matière d'investissement, sur l'innovation, sur l'attribution imminente de la bande 700 MHz et sur les opérations", poursuit Emmanuel Macron. "Le temps n'est pas à des rapprochements opportunistes auxquels plusieurs peuvent trouver un intérêt qui ne retrouve pas ici l'intérêt général." Le ministre de l'Economie ajoute qu'il sera "très vigilant sur l'ensemble de ces sujets et sur le respect des engagements pris par les opérateurs" et qu'il les réunira le 16 juillet pour faire le point notamment sur le très haut débit. Le porte-parole de Bouygues n'a fait aucun commentaire sur les informations du Journal du Dimanche. (Jean-Baptiste Vey et Dominique Vidalon, édité par Henri-Pierre André)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant