SFR: Bouygues et Numericable attendent, Vivendi veut encore réfléchir

le
0
SFR: Bouygues et Numericable attendent, Vivendi veut encore réfléchir
SFR: Bouygues et Numericable attendent, Vivendi veut encore réfléchir

Bouygues et Numericable sont suspendus à la décision de Vivendi, qui devait trancher vendredi entre les deux offres de rachat de SFR à l'issue de trois semaines de négociations exclusives avec le câblo-opérateur, mais a choisi de se donner plus de temps de réflexion alors que Bouygues a sorti de son chapeau une contre-proposition améliorée en fin de matinée.Le Conseil de surveillance de Vivendi réuni depuis vendredi après-midi a suspendu ses travaux dans la soirée, mais ceux-ci "vont se poursuivre ce week-end", a indiqué une porte-parole de Vivendi à l'AFP."Nous avons travaillé très efficacement avec Vivendi pendant ces trois semaines de négociations exclusives. Patrick Drahi est très serein, il travaille sur ce projet industriel depuis de nombreuses années", avait déclaré à l'AFP dans l'après-midi un porte-parole de Numericable-Altice.Bouygues et Altice/Numericable mènent depuis début mars une lutte acharnée pour convaincre Vivendi de leur céder SFR, deuxième opérateur français. Alors que Numericable était en pourparlers avec Vivendi depuis de longs mois, Bouygues a publiquement annoncé son intérêt pour SFR, ce qui a amené Numericable à renchérir.Mais, le 14 mars, Vivendi a tout de même annoncé qu'il entrait en négociations exclusives avec le câblo-opérateur avec comme date butoir le 4 avril, sur la base d'une offre qui prévoit un paiement de 11,75 milliards d'euros pour Vivendi, ainsi que l'attribution de 32% du capital de la nouvelle entité.Malgré ce camouflet, Bouygues, opiniâtre, n'a pas baissé les armes et a au contraire amélioré peu à peu son offre pour atteindre 15 milliards d'euros en numéraire, et 10% du nouvel ensemble pour Vivendi, dans une dernière offre annoncée vendredi matin et valable jusqu'au 25 avril.Selon Bouygues, cette offre "valorise ainsi SFR pour Vivendi à 16 milliards d'euros avant synergies et 16,5 milliards d'euros en intégrant les 5 milliards d'euros de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant