Seydoux : « Les Français comprendront que le football est en danger »

le
0
INTERVIEW - Le président de Lille veut sensibiliser les Français aux difficultés des clubs de foot.

LE FIGARO. - Vous parlez d'«action de communication» ou de blocage». Pourquoi pas de grève?

Michel Seydoux. - Ce n'est pas une grève! Appelons cela un jour sans football. L'opinion n'aime pas les grèves, quel que soit le secteur. Une grève, en général, est très perturbante. Nous, on essaye d'être conciliant. Quand les contrôleurs aériens bloquent les avions, quand les cheminots bloquent les trains, vous pensez que les Français sont contents?

Pourtant, les clubs refusent de travailler...

Trouvez-vous normal qu'une entreprise qui perd de l'argent paie des impôts et qui plus est ceux de leurs salariés? La filière du football est en danger. Cette taxe à 75 % était censée frapper les clubs les plus riches. Au final, le gouvernement n'a pas tenu ses promesses puisqu'elle touche également la «classe moyenne...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant