Seydoux, Lens, torchons et serviettes...

le
0
Seydoux, Lens, torchons et serviettes...
Seydoux, Lens, torchons et serviettes...

Une expression inappropriée lâchée maladroitement. Voilà en substance les excuses de Michel Seydoux après son passage mardi soir sur le plateau de beIN Sports. Interrogé sur le dossier du RC Lens qui cherche un stade d'accueil pendant les travaux à Bollaert, le président lillois avait une nouvelle fois affirmé qu'il n'était pas question d'ouvrir les portes du stade Pierre-Mauroy. Jusqu'à lâcher une phrase maladroite?

« Ne mélangeons pas les torchons et les serviettes svp ! »

« Quand nous avons joué à Bollaert, c'était une autre compétition (ndlr : la Ligue des Champions), pas avec les mêmes clients, a rappelé l'homme fort du LOSC. On avait négocié un bon prix : Gervais Martel était très content mais il avait dit que c'était la dernière fois. Et après, on a fait des gros travaux au Stadium pour jouer chez nous. A l'époque, nous avons fait en sorte de gêner le moins possible Gervais Martel quand nous avons loué son stade. Alors franchement, ne mélangeons pas les torchons et les serviettes, s'il vous plaît. »

Les excuses de Seydoux

Conscient d'avoir eu des mots inappropriés, Michel Seydoux a dans la foulée tenu à clarifier ses pensées dans un communiquée sur le site du LOSC. « Mon propos tenu à l'occasion de cette émission et reprenant une expression populaire communément utilisée était inapproprié. Je tiens à m'en excuser. Ces paroles ont été lâchées maladroitement, il faut en convenir, durant l'interview (?) Je travaille en faveur du LOSC, pour le LOSC et non à l'encontre d'un autre club. Je me suis mal exprimé et je reconnais que mes propos étaient sans aucun doute malvenus. Peut-être ont-ils pu être mal interprétés mais ils ont tout simplement dépassé ma pensée. » Affaire classée ?L'intégralité du communiqué de Michel Seydouxhttp://www.losc.fr/actualites-foot-lille/michel-seydoux-precise

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant