Sexiste, le foot ?

le
0
Sexiste, le foot ?
Sexiste, le foot ?

Le cas du docteur Eva Carneiro lâchée par Chelsea n'a pas franchement plaidé pour l'image d'un football moins macho. Qu'en est-il en France ? Éléments de réponse avec l'exemple des staffs médicaux.

8 août 2015. Stamford Bridge. La scène a été détaillée des centaines de fois par les médias. Le soleil n'est pas encore couché lorsque Eva Carneiro, la doc' bien connue de Chelsea, pénètre sur la pelouse pour prodiguer des soins à Eden Hazard sur demande de l'arbitre. Quelques secondes plus tard, José Mourinho passe ses nerfs sur la demoiselle, lui adressant des noms d'oiseau (sexistes ?). Le conflit prend des proportions énormes, avec le départ de Carneiro et une attaque judiciaire contre le Mou. Outre le fait que le Special One s'en prenne sans réelle justification au staff médical, d'autres questions se posent : Mourinho a-t-il visé de la sorte Eva parce qu'elle est une femme ? Est-ce facile de s'intégrer dans un monde considéré comme sexiste quand on est unE soignantE ? En d'autres termes, le milieu du foot est-il aussi macho qu'on peut le croire si on regarde du côté des staffs médicaux ?

Du beauf'… comme partout


Il faut dire que la présence des femmes dans les staffs médicaux au sein des équipes de foot reste marginale. Certains clubs interdisent d'ailleurs, de manière tacite, le recrutement de femmes pour les postes de soignants. Un constat qui véhicule évidemment une image peu flatteuse du ballon rond. "Le foot est un monde vachement macho, attaque d'emblée une ancienne médecin stagiaire de Clairefontaine, qui exerce encore aujourd'hui dans le sport. Donc c'est loin d'être simple quand t'es une fille. Pour beaucoup, une femme, c'est fait pour rester à la maison et fermer sa gueule." Forcément, cela se traduit par des remarques beaufisantes récurrentes. "Dès que tu t'habilles en jupe, tu te prends une réflexion du genre : "Tu me donnes une érection, ma petite", continue-t-elle. C'est lourdingue mais faut s'habituer à ce genre de remarques." Des comportements davantage rencontrés qu'ailleurs ? Pas vraiment, selon Céline Jain, kinésithérapeute et ancienne du Stade Brestois : "Il y a quelques blagues sexistes sur les filles, oui. Mais qu'on retrouve dans les autres sports aussi. Si on se fait respecter dès le début, ça ne dépasse pas certaines limites."

Mais qui est concerné par ces attitudes ? Surprenant ou pas, ce ne sont pas les joueurs qui posent ce type de problème. Ces derniers sont très rares à jouer les lourds et faire leurs…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant