Sexisme : mis en cause à son tour, Sapin se défend... maladroitement

le
2
Sexisme : mis en cause à son tour, Sapin se défend... maladroitement
Sexisme : mis en cause à son tour, Sapin se défend... maladroitement

Vite, ne pas être assimilé au Vert Denis Baupin, accusé de harcèlement et agressions sexuelles par huit femmes membres du parti écologiste ! Mis en cause pour un geste particulièrement déplacé sur une journaliste en marge du sommet économique de Davos en janvier 2015, le ministre des Finances Michel Sapin a tenu à livrer hier sa propre version des faits, dans une conférence de presse et un communiqué aux allures de réaction de crise. Non, il n'a pas « fait claquer l'élastique de la culotte » de la jeune femme, comme le rapportent deux journalistes dans le livre « l'Elysée off ».

« Il s'agit d'allégations qui sont totalement fausses », a-t-il certifié. Et de préciser la nature du geste incriminé : il lui a fait, a-t-il détaillé, une « remarque sur sa tenue vestimentaire en posant (s)a main sur son dos ». Il y a donc bien eu un geste, comme le mentionnait la tribune intitulée « Bas les pattes » publiée en mai 2015 par une quarantaine de journalistes politiques dans « Libération », qui précisait en outre la nature de la « remarque » faite par Michel Sapin : « C'est ce ministre qui, nous voyant penchée pour ramasser un stylo, ne peut retenir sa main en murmurant : Ah, mais qu'est-ce que vous me montrez là ? »

«Je lui ai évidemment présenté mes excuses»

Un proche du ministre des Finances confirme du reste, sous couvert d'anonymat, la nature des faits : la culotte de la journaliste dépassant, il le lui aurait signalé... avec sa main ! Stupéfaite, la jeune femme avait exigé sans attendre une explication. Ce que Sapin a convenu hier en admettant des « paroles » et un « geste » selon lui « inappropriés » : « Dans les minutes qui ont suivi, la journaliste a demandé à me voir en tête à tête pour me faire part de son indignation. Je lui ai évidemment présenté mes très sincères excuses », a-t-il ajouté, se défendant de « toute volonté agressive ou ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dhote il y a 7 mois

    Qu'il démissionne, il ne sera pas regretté.

  • CBARDAMU il y a 7 mois

    Il a la même tronche que Baupin....