Sexisme : la pub de Numericable qui fait polémique

le
3
L'opérateur Numericable a créé la polémique lundi en publiant une publicité jugée sexiste.
L'opérateur Numericable a créé la polémique lundi en publiant une publicité jugée sexiste.

Le fournisseur d'accès à Internet Numericable a fait une entrée dans la nouvelle année pour le moins remarquée. Dans une publicité publiée lundi dans le quotidien 20 Minutes, l'opérateur vante les mérites de la fibre, un domaine dans lequel il se targue d'être leader. Ainsi, le débit proposé offre, selon lui, la possibilité de télécharger "aussi vite que votre femme change d'avis". Une comparaison dont le sexisme n'a pas échappé aux internautes, qui se sont empressés d'épingler la marque, notamment sur Twitter, comme le rapporte Le Huffington Post.

"J'allais m'abonner à Numericable, mais ma femme a changé d'avis", ironise ainsi l'avocat blogueur maître Eolas sur le réseau social, tandis qu'Eliwyel réplique : "Bonjour @Numericable, j'aurais peut-être pris un contrat chez vous, mais finalement, non, ça doit être les hormones, hihihi." Celina, quant à elle, se plaît à imaginer un autre message : "#Imagine Numericable aurait pu dire téléchargez aussi vite que votre mec éjacule. Ça aurait été bien LOLILOL dis donc." Mais l'opérateur lui-même n'a pas tardé à réagir sur Twitter, publiant en fin de journée et en avant-première "la suite de la campagne".

Campagne en deux temps

Dans ce nouveau visuel, ce sont les hommes qui en prennent pour leur grade : "Téléchargez aussi vite que votre mari oublie ses promesses." Mais pas sûr que cette seconde charge ait suffi à apaiser les esprits. Pour beaucoup, la...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • heimdal le jeudi 16 jan 2014 à 09:01

    Célina :la championne du raffinement !

  • tonioff le mercredi 8 jan 2014 à 08:10

    Nouvelle donne publicitaire: Faire le Buzz Médiatique, bon ou mauvais, pour faire parler de soi... Et ça marche.

  • M3442498 le mercredi 8 jan 2014 à 07:50

    La charia socialiste dans toute sa splendeur