Sexe et politique : de l'affaire des ballets roses à Denis Baupin

le , mis à jour le
0
De gauche à droite, Denis Baupin, DSK, Georges Tron et André Le Troquer
De gauche à droite, Denis Baupin, DSK, Georges Tron et André Le Troquer

Nombreuses sont les affaires de harcèlement et d'agression sexuelle à avoir secoué le monde politique français. Affaire DSK, celle des ballets roses, Georges Tron et les pieds des femmes, et aujourd'hui le cas de Denis Baupin... Si certains ont déjà été jugés coupables, d'autres, dans l'attente de leur procès, bénéficient toujours de la présomption d'innocence.

L'affaire des ballets roses

Voilà un nom qui pourrait presque paraître lyrique. Pourtant, il s'agit bien d'une sombre affaire de moeurs - de pédophilie plus exactement - qui a défrayé la chronique à la fin des années 50. Au coeur de cette histoire, André Le Troquer, ex-député de la SFIO de la Seine, avocat de Léon Blum lors du procès de Riom, résistant proche de De Gaulle - que ce dernier nomme ministre à la Libération - et, depuis 1956, président de l'Assemblée nationale de la IVe République. Bref, une figure de la politique française.

Le scandale éclate le 10 janvier 1959, lorsque le journal Le Monde informe de la mise sous mandat de dépôt d'un policier accusé de détournement de mineurs. Dans ses déclarations, le fonctionnaire avoue organiser des parties fines entre riches personnalités et mineures dans différents lieux parisiens. Parmi ces endroits, le Palais-Bourbon, l'Opéra et surtout le pavillon du...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant