Sex Crime Unit, laboratoire de l'accusation contre DSK

le
0
À New York, le bureau du procureur chargé des crimes sexuels ne laisse rien au hasard.?

One Hogan Place : c'est ici, dans l'une des ailes situées à l'arrière de la Cour de justice criminelle de Manhattan, que s'écrit en ce moment même l'un des chapitres clés de l'affaire Strauss-Kahn. Le 6e étage du bâtiment Art déco est occupé par la Sex Crime Unit, le bureau d'enquête des crimes sexuels du procureur de New York, qui traite en moyenne 300 dossiers par jour.

Là, dans le plus grand secret, sous la direction d'une femme dont peu de gens connaissent le nom, Lisa Friel, une équipe de procureurs adjoints et d'enquêteurs est en train de constituer le dossier d'accusation, de réunir les preuves de la «culpabilité» de DSK. Une réalisatrice américaine, Lisa F. Jackson, a réussi l'an dernier à tourner pour la première fois à l'intérieur du bureau créé en 1974. Son documentaire, Sex Crime Unit, diffusé prochainement sur la chaîne HBO, met en lumière la complexité des affaires de violence sexuelle. Des affaires où, faute de témoins directs, le pro

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant