Séville l'indomptable, Mina puissance 4

le
0
Séville l'indomptable, Mina puissance 4
Séville l'indomptable, Mina puissance 4

La chaleur était de retour ce week-end, et forcément, le sang-froid a payé en Liga. Séville revient de l'abîme pour faire espérer le Real Madrid, Antoine Griezmann continue sa goleada, tandis que Chori Castro s'est pris pour Marco van Basten. Attention, coup de chauffe en approche.

L'equipazo du week-end
Dans nos ruelles, señor, ne vient pas qui veut. La Fonky Family, le FC Séville n'en connaît certainement pas l'existence. Dans la pratique pourtant, cette punchline du groupe marseillais représente bien l'atmosphère présente dans l'Estadio Sánchez-Pizjuán : dans ce chaudron andalou, les hommes d'Unai Emery ne se sont plus inclinés depuis 14 mois. Et ce samedi, le FC Barcelone a dû se contenter d'un partage des points avec son hôte pour rentrer en Catalogne (2-2). Une belle déception chez les Culés, quand on sait que le Barça menait 2-0 après 30 minutes de jeu grâce à Messi et Neymar. Peut-être trop faciles, les Barcelonais ont laissé l'opportunité aux Palanganas de refaire surface. Résultat ? Un but juste avant la pause d'Ever Banega pour sonner la révolte d'une frappe lointaine, puis un mouvement collectif parfait à six minutes de la fin, conclu par Kevin Gameiro. Avec ce résultat, Séville reste toujours dans les cordes pour accrocher une place en C1 via le championnat. Depuis le début de la Liga 2014/2015, le FC Séville est la deuxième équipe à revenir au score contre le Barça pour éviter la défaite. La première, c'était le Real Madrid, dans le Clásico du 25 octobre dernier. Dès ce jeudi en Ligue Europa, le Zénith Saint-Pétersbourg est prévenu.
Le Don Quichotte du week-end
Paul Pogba blessé, la crête jaune la plus connue d'Europe sévit désormais en Liga. Indice : elle est toujours française, et son sélectionneur national trouve que les médias en parlent trop. En même temps, comment ne pas aborder le sujet de la forme étincelante d'Antoine Griezmann ? Chaque semaine, l'international tricolore régale l'Atlético Madrid. La preuve : sur les trois derniers matchs, Toto a fait hurler de plaisir son coach Diego Simeone à quatre reprises. Et ce week-end, l'orgasme du Cholo était double : d'abord devant au score, puis menés dans un match à rebondissements contre Málaga, les Matelassiers ont donné les clés du…



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant