Séville dérègle l'horloge Real Madrid

le
0
Séville dérègle l'horloge Real Madrid
Séville dérègle l'horloge Real Madrid

Dans un match qu'il semblait maîtriser, le Real Madrid aura finalement connu sa première défaite de la saison sur la pelouse de Séville (3-2). Les Madrilènes laissent la place de leader au Barça avant la prochaine journée, celle du Clásico.

Séville FC - Real Madrid

Buts : Immobile (36e), Banega (60e) et Llorente (75e) pour le FC Séville // Sergio Ramos (22e) pour le Real

Un retourné acrobatique, suivi d'un crac. La 22e minute de jeu s'affiche dans l'antre du FC Séville, et les deux équipes sont toujours à égalité, 0-0. Le Real Madrid imprime son rythme devant des Andalous spectateurs. Au corner, Isco se charge d'apporter le danger dans la surface. Une tâche bien réalisée, puisque le petit technicien trouve Sergio Ramos dans la surface. Vient alors l'instant frisson : d'une, le défenseur claque un geste technique fabuleux pour trouver le petit filet de Sergio Rico et mettre le Real sur une voie victorieuse. De deux, ses coéquipiers venus le féliciter se rendent vite compte de la tuile : leur capitaine vient de chuter sur son épaule gauche, son talon d'Achille. Dix minutes plus tard, Serge devra laisser sa place à Raphaël Varane. Il pensait alors certainement que son équipe maîtrisait la partie, et qu'il valait mieux ne pas prendre de risques à quinze jours du Clasico. Prudence, donc. Ce qu'il n'imagine pas, c'est que cette sortie va changer le cours du match.

Immobile se bouge enfin


Crâne dégarni et mains dans les poches, Rafael Benítez observe son onze de départ entrer sur la pelouse du Sánchez-Pizjuán. Une pelouse où le Real Madrid mettait, en mai dernier, un terme à l'invincibilité de 14 mois des Sévillans sur leurs terres l'an passé. Aujourd'hui, la donne est différente, le FC Séville cherche à aligner les succès et tousse son football. Benítez peut quant à lui compter sur le retour de deux hommes : Pepe et Gareth Bale sur le front de l'attaque. Autre nouvelle : la seconde titularisation de Kiko Casilla en Liga, Keylor Navas dispensé. Marque de fabrique de ce Real imperméable, Nacho est tout proche d'inscrire son second but de la semaine, mais sa reprise du gauche heurte le poteau droit de Sergio Rico. Une première alerte, à laquelle les Palanganas ne pourront pas répondre du tac au tac.

Dès lors, les Madrilènes prennent le contrôle total de la partie, et l'ouverture du score de Ramos est la suite logique du cours des événements. Mené à la marque, Séville se décide à réagir : Trémoulinas enveloppe son centre, mais le tibia de Pepe empêche Ciro Immobile de…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant