Seule une entreprise sur cinq pense investir plus en 2014

le
0
Cette frilosité rendra difficile le redémarrage des créations d'emplois espéré par le gouvernement.

«Les investissements d'aujourd'hui sont les profits de demain et les emplois d'après-demain». Jamais cette maxime de l'ancien chancelier allemand Helmut Schmidt n'a paru aussi éloignée des priorités des entreprises.

Une entreprise sur cinq seulement envisage une augmentation de ses investissements en 2014, essentiellement par manque de visibilité sur ses carnets de commandes, selon le baromètre publié hier par Euler Hermes, numéro un de l'assurance-crédit en France. La situation est encore plus tendue pour les entreprises de taille intermédiaire (ETI): une sur six seulement prévoit une hausse de ses investissements en 2014, contre une sur trois en 2013.

Marges laminées

2014 pourrait donc être la troisième année consécutive sans progression de l'investissement en France, ce qui rendrait impossible le redémarrage des créations d'emplois espéré ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant