Seuils sociaux : François Rebsamen bousculera-t-il vraiment les syndicats ?

le
16
François Rebsamen dit vouloir s'attaquer aux seuils fiscaux et sociaux.
François Rebsamen dit vouloir s'attaquer aux seuils fiscaux et sociaux.

La litanie des chiffres du chômage mensuel est toujours aussi désespérante pour le gouvernement. Depuis le début de l'année, pas un mois ne s'est soldé par une baisse du nombre d'inscrits à Pôle emploi. Devant ce constat alarmant pour le gouvernement, le ministre du Travail s'est résolu à augmenter le nombre de contrats d'avenir à destination des jeunes peu qualifiés. Leur nombre va augmenter de 45 000 pour atteindre un total de 95 000 sur l'année 2014. Parallèlement, François Rebsamen financera 20 000 contrats aidés classiques de plus. Mais le successeur de Michel Sapin Rue de Grenelle est visiblement à la recherche de nouvelles pistes pour s'attaquer au fléau du chômage. La semaine dernière, l'ancien maire de Dijon a jeté un pavé dans la mare en reprenant en partie une vieille revendication du patronat : il s'est dit prêt à "suspendre pendant trois ans" les seuils au-delà desquels les entreprises doivent s'acquitter de nouvelles obligations. Une proposition confirmée mercredi matin malgré le tollé syndical. 34 obligations légales liées au franchissement du seuil Nombre de chefs d'entreprise mettent en effet la question des obligations légales déclenchées par le passage d'une entreprise de 9 à 10 salariés, puis de 49 à 50 salariés, comme un frein considérable au développement de leur entreprise. En 2008, le rapport Attali pour la libération de la croissance avait recensé 34 obligations légales liées au franchissement du...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mfouche2 le jeudi 5 juin 2014 à 14:43

    un ministre socialope , qui bousculerait les syndicats ? le journaliste a dû trop fumer de mauvaise herbe

  • M2766070 le jeudi 5 juin 2014 à 14:40

    enfin j écris , mais tous ceux contre les patrons , ont ils 1 jour créé ? non !!! donc no coments

  • M2766070 le jeudi 5 juin 2014 à 14:38

    spartoku, en suisse y a pas la sécu, et on vit mieux, les st dycta sont efficaces, les gens mieux payés ... donc coincoin

  • M2766070 le jeudi 5 juin 2014 à 14:37

    m610 tout le monde peut acheter des actions... et bouffer des clous !!! 1 salarié c est quoi ? 1 gars qui est payé pour faire 1 job et qui touche tout les mois, moi je suis patron j ai, encore rien touché depuis janvier .....

  • M2766070 le jeudi 5 juin 2014 à 14:35

    il va pas ... non ça créerait des emplois!!! si en plus faut bosser ... heureusement y a les st dyctas

  • mucius le jeudi 5 juin 2014 à 14:19

    Si les syndicats ne sont pas d'accord, il ne fera rien. Comme tous les socialos.

  • M6104458 le jeudi 5 juin 2014 à 14:18

    Et les patrons, ils représentent combien de % ? Le personnel devrait être représenté dans les conseils d'administration. La sueur et l'huile de coude qui fait tourner l'économie réelle.

  • M940878 le jeudi 5 juin 2014 à 14:12

    les syndicats ne représentent que 7% des salariés donc moins de 4% de la population qui travaille , autant rien , par contre ils savent couler les entreprises

  • M6104458 le jeudi 5 juin 2014 à 14:10

    merci spartaku, je me suis soudain demandé où je vivais.

  • Spartaku le jeudi 5 juin 2014 à 14:07

    Vive le retour de l'esclavage , plus de syndicat , plus de code du travail , plus de smic , plus d'indemnité chômage , plus de sécurité sociale ... bref le pied pour nos bons et braves patrons qui pourront enfin , peut-être , dégager quelques maigres bénéfices pour le bien de tous , surtout du leur et des paradis fiscaux !!