SES : ventes en légère hausse au premier trimestre et prise de contrôle de O3b

le
0

(AOF) - SES a fait état pour le premier trimestre 2016 d'un résultat net part du groupe de 115,1 millions d'euros (-12%) et d'un Ebitda de 356,2 millions, stable sur un an (-2,9 % à taux de change constants). Les charges opérationnelles pour la période ont connu une progression de 3,1 % en tenant compte de l'impact de l'appréciation du dollar US. À taux de change constants, les charges opérationnelles se sont inscrites en hausse de 1,3 %. Par conséquent, la marge d'Ebitda s'est établie à 74%. Le chiffre d'affaires de l'opérateur de satellites est ressorti en hausse de 0,7% à 481,6 millions.

À taux de change constants, le chiffre d'affaires s'est inscrit en diminution de 1,9% par rapport au premier trimestre 2015, ce qui résulte du transfert sur son propre satellite des capacités contractées par ARSAT, de l'impact du contrat de renouvellement des capacités sur les satellites AMC-15/AMC-16, et de la contribution au chiffre d'affaires de la phase de construction de deux charges utiles hébergées, équipées du système WAAS (Wide Area Augmentation Systems) et financées par des agences gouvernementales américaines. Si l'on exclut cet élément, dont la contribution concerne principalement le premier semestre 2015, le chiffre d'affaires du groupe est resté stable par rapport à la période antérieure.

Le chiffre d'affaires de SES pour l'exercice 2016 est attendu entre 2,010 milliards d'euros et 2,050 milliards d'euros. Ces prévisions financières supposent une parité moyenne euro/dollar de 1,10, et le maintien de l'état de santé nominal de la flotte et du calendrier de lancement. La marge d'Ebitda du groupe, de 74 % pour le premier trimestre 2016, était en ligne avec les attentes de la direction.

Par ailleurs, SES a accepté de porter sa participation dans O3b Networks (O3b) à 50,5 % et d'acquérir ainsi le contrôle de la société. Cette opération est soumise à l'approbation des autorités de concurrence, qui devrait être obtenue au second semestre 2016. 

SES payera 20 millions de dollars US pour faire passer sa participation pleinement diluée dans O3b de 49,1 % à 50,5 %, portant à 323 millions de dollars US (257 millions d'euros) le montant de sa participation globale dans la société. À la clôture de l'opération, SES consolidera la dette nette d'O3b, qui s'élève actuellement à 1,2 milliard de dollars. Cette opération devrait générer des rendements supérieurs aux taux de rendement minimaux de la société pour les investissements en infrastructures.


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant