Servier quitte le syndicat des industries pharmaceutiques

le
0
Le laboratoire estime que la suspension décidée par le syndicat des entreprises pharmaceutiques, est «injustifiée». Après le départ de Jacques Servier de la présidence du G5, Servier est désormais seul pour assurer sa défense.

Nouveau rebondissement dans le scandale Mediator qui agite l'industrie pharmaceutique depuis plus de deux mois. Déjà suspendu depuis trois semaines du syndicat des entreprises du médicaments (Leem), le laboratoire Servier a annoncé ce jeudi après-midi sa démission de l'organisation professionnelle, estimant «injustifiée» sa mise à l'écart du Leem, effective depuis le 19 janvier dernier.

«Une telle prise de position du Leem relève d'un parti pris inacceptable qui porte gravement atteinte aux droits de la défense et au principe fondamental de la présomption d'innocence», ajoute le laboratoire, qui depuis le début de l'affaire tente de minimiser nombre de victimes. Et ce malgré un rapport de l'Igas (Inspection générale des affaires sociales) du 15 janvier dernier, plutôt accablant sur le profil de sécurité du produit commercialisé depuis 1976, ainsi que sur la responsabilité du laboratoire.

Dirigé par Christian Lajoux, le Leem regroupe plus de 300 sociétés d

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant