Servier : «Je n'ai jamais été pris par le vertige du dollar»

le
0
Devant les juges, le patron du laboratoire a présenté sa défense sur le Mediator.

Le 21 septembre dernier, devant les trois juges parisiens chargés de l'instruction judiciaire sur le Mediator, Jacques Servier a fait une déclaration spontanée avant d'être mis en examen pour obtention indue d'autorisation, tromperie et escroquerie.

Le Figaro a consulté son procès-­­ver­bal­­ d'interrogatoire de première comparution. Le dirigeant a estimé que «la position» de son groupe «a été mal comprise. (…) Sur les griefs que vous me notifiez, je vous assure qu'ils ne sont pas justifiés. L'autorisation de mise sur le marché a été obtenue et renouvelée de manière tout à fait régulière et nous n'avons rien dissimulé aux autorités sanitaires. Les laboratoires n'ont pas bénéficié du moindre traitement de faveur des autorités sanitaires durant toute la vie du médicament. Au contraire, les autorités administratives n'ont jamais arrêté de nous harceler».

Ces derniers propos sont à mettre en parallèle avec ceux qu'a tenus le 14 septembre dev

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant