Services informatiques: Atos présente ses ambitions 2016

le
2
Services informatiques: Atos présente ses ambitions 2016
Services informatiques: Atos présente ses ambitions 2016

La société de services informatiques Atos a présenté vendredi aux investisseurs ses ambitions pour 2014-2016, période où elle compte augmenter chaque année sa marge opérationnelle de 1 à 2 points par rapport à 2013.Elle a également annoncé l'entrée en Bourse en 2014 de sa filiale à 100% Worldline, spécialisée dans le paiement et les transactions électroniques, et qui a réalisé à elle seule un chiffre d'affaires (proforma) de 1,06 milliard d'euros en 2012.Ces annonces ont été saluées par le marché: à 10H15 (09H15 GMT), le titre Atos prenait 4,22% à 67,44 euros à la Bourse de Paris, dans un marché à l'équilibre.Atos "mettra en oeuvre à compter de janvier ce nouveau plan triennal axé sur une croissance rentable au travers d'offres technologiques innovantes et en s'appuyant sur des partenariats stratégiques", a indiqué le PDG du groupe Thierry Breton, lors d'une journée investisseurs."Tout au long de ce nouveau plan, Atos ambitionne de développer à la fois ses activités de services informatiques et de paiements pour devenir la référence européenne dans la fourniture de services informatiques", a-t-il ajouté.Dans les détails, ce plan 2014-2016 prévoit un taux de croissance annuel moyen du chiffre d'affaires "entre 2 et 3% sur la période 2014-2016" ainsi qu'une marge opérationnelle "en amélioration de 100 à 200 points de base en 2016 par rapport à 2013".Il vise également un flux de trésorerie disponible "compris entre 450 à 500 millions d'euros en 2016".Pour réaliser cette "ambition", Atos compte notamment "poursuivre son développement aux Etats-Unis et accélérer sa croissance dans les pays émergents", "lancer sur le marché des offres innovantes et de rupture" ou encore "ancrer son leadership en Infogérance au plan mondial".En sus de l'engagement de racheter pour 115 millions d'euros d'actions, annoncé le 16 septembre ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • RBONHOF le vendredi 15 nov 2013 à 14:39

    Thierry BRETON quel naze celui la !!

  • dupon666 le vendredi 15 nov 2013 à 12:40

    c'est pas eux qui gagnent un peu de pognon avec les radars?