Seriez-vous prêt à sacrifier votre confort pour un long trajet low-cost ?

le
1
Seriez-vous prêt à sacrifier votre confort pour un long trajet low-cost ?
Seriez-vous prêt à sacrifier votre confort pour un long trajet low-cost ?

Arnaud Derr

40 ans, chef de projet

Metz (57)

« Oui. Je suis déjà un adepte des vols low-cost. Le nerf de la guerre aujourd'hui, c'est l'argent. Voyager à l'autre bout du monde à moindre coût a son intérêt. Si l'on part seulement pour deux ou trois jours, on peut réduire les bagages. Par ailleurs, ce n'est pas un problème s'il n'y a pas de repas servi à bord. D'ailleurs, en général, les plateaux ne sont pas bons. »

Simone Garnier

58 ans, s ecrétaire générale

Strasbourg (67)

« Non. Dans les vols à bas prix, il n'y a pas de place pour les bagages et peu d'espace. J'ai fait une fois un Paris-Marrakech sur Transavia. Pour un vol de moins de trois heures, c'est acceptable, mais je voyage le plus souvent en classe affaires. D'ailleurs, j'ai la carte de fidélité Platinum sur Air France. Qu'il s'agisse des vacances ou d'un déplacement professionnel, le confort du voyage est important. »

Jimmy Oliveira

32 ans, responsable commercial

Nancy (54)

«  Oui, tant que j'arrive à destination. Tant que les normes de sécurité sont respectées, le confort n'est pas primordial. Ce que je veux, c'est arriver à un point B au meilleur prix et en toute sécurité. Par contre, le fait de traverser l'Atlantique me fait peur. C'est psychologique. J'ai tendance à me sentir plus en sécurité avec la compagnie Air France. »

Anne Ruhlmann

22 ans, étudiante

Epinal (88)

« Non, pas pour l'instant. J'ai peur. J'attends de voir comment ces vols vont se dérouler. On a toujours des problèmes avec les compagnies low-cost. De plus, l'aéroport est souvent loin. Le trajet du taxi coûte cher. Les vols d'Air France sont plus onéreux, mais c'est une compagnie sûre. J'ai vécu un an à New York et elle propose régulièrement des ventes flash à des tarifs intéressants. »

Mireille Godefroy

67 ans, retraitée

Fontenay-Trésigny (77)

« Oui, si l'écart de prix est important. Je prends déjà des vols pas chers, c'est une question ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • duran107 il y a 4 mois

    Non car si l'on a pas les moyens de se payer un voyage en toute sécurité on reste chez soi, mais il, est de bon ton de dire que l'on est allé à Bali plutôt que dans le Cantal.... nous sommes à l'heure des "bobos ".............