Séries télé: des alliées psychiques

le
0
Elles ont une dimension consolatrice, voire psychothérapeutique, rarement atteinte par les médias. » DOSSIER SPÉCIAL - Psychologie, nos émotions décryptées

«Quand je voyais Brenda dans Six Feet Under se débattre dans une relation fusionnelle avec sa mère, ou quand le mari de Brigitte Nyborg, dans Borgen, finit par la quitter, j'en apprenais beaucoup sur les relations chaotiques que je vis moi-même au quotidien», confie cette addict télévisuelle qui ne raterait pour rien au monde la saison à venir de ses programmes favoris.

Les Grecs de l'Antiquité, pour épancher leur émotions, mieux se connaître ou apprendre à aimer, avaient les tragédies. Nous, nous avons les séries télé. Entendons là essentiellement ces séries anglo-saxonnes - et depuis peu, scandinaves - qui donnent lieu aux échanges de millions de fans sur Internet, dont les «saisons» s'arrachent dès leur sortie, et qui incitent même Canal + à créer une chaîne entièrement consacrée à...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant